La Sophrologie permet d’accompagner l’enfant dans son développement personnel

Certains enfants ont des rythmes très soutenus et fatigants (environnement, école, loisirs…). Ils ont besoin de temps de pause et de détente pour soulager leur corps et leur esprit.

L’environnement familial, l’expérience de la séparation, la sur-stimulation et les changements dans leur vie – un divorce ou un déménagement – peuvent affecter leur développement et générer des troubles.

Mes spécialisations en sophrologie : enfant

Quelques exemples de maux : stress, anxiété, maux de ventre, de tête, hyperactivité, manque de confiance en soi, timidité, problèmes de concentration, troubles alimentaires, tics, troubles du sommeil, etc.

Les parents attentifs au mal-être de leur enfant et désireux de le soutenir sont inquiets et peuvent faire appel à la Sophrologie.

L’enfant peut pratiquer la Sophrologie à partir de l’âge de 4 à 5 ans (selon sa maturité).

Le corps est le réceptacle de toutes nos émotions générant nos pensées et nos comportements.

Une émotion est une réaction psychologique et physique à une situation. Elle a d’abord une manifestation interne et entraîne une réaction extérieure. Elle est provoquée par la confrontation à une situation et à l’interprétation de la réalité.

Apprendre à l’enfant à reconnaître, à accueillir ses émotions (peur, colère, joie, dégoût, tristesse, surprise) et à exprimer ses ressentis, à travers les exercices sophrologiques, lui permet de prendre confiance en lui.

Respecter ses émotions, c’est l’autoriser à se montrer différent de nous, lui donner la possibilité de répondre à sa manière à la question « qui suis-je ? ».

La Sophrologie permet d’accompagner l’enfant dans son développement personnel, à travers des exercices ludiques. La respiration prend toute sa place : il apprend à se détendre, s’apaiser et se recentrer.

L’entrainement régulier encourage son autonomie et lui apporte un nouveau regard sur lui-même et sur le monde.

OUEST FRANCE

Les enfants apprennent à gérer le stress par la sophrologie

Ifs – Modifié le 12/02/2016 à 04:00 – Publié le 10/02/2016 à 04:46

Depuis plusieurs mois, des ateliers de sophrologie ont été mis en place sur les temps d’activités péri éducatifs. Une manière pour les petits de gérer leur stress et leurs peurs.

Pourquoi ? Comment ?

Depuis quand des séances de sophrologie sont-elles proposées ?

Depuis six mois, les enfants de moyenne section de l’école maternelle Paul-Fort sont initiés, sur les temps d’activités péri éducatifs, à la gestion de leurs stress et leurs peurs, à travers des ateliers de sophrologie. Les séances sont animées par Julie Quesne-Bandzwolek, sophrologue professionnelle.

Pourquoi la ville a-t-elle mis en place ces séances ?

« Aujourd’hui, les enfants subissent le rythme de vie parfois très soutenu de notre société. Ils doivent suivre le rythme imposé par les adultes, notamment les rythmes scolaires. Voilà pourquoi ils sont également stressés. Les séances de sophrologie leur permettent d’avoir une vraie coupure dans leur journée », explique Florence Saule, responsable du service petite-enfance de la Ville.

Cet atelier concerne également l’ensemble des sites périscolaires de la commune. Chaque enfant participe à une séance découverte, afin de voir s’il est réceptif aux divers bienfaits de la sophrologie.

Comment se déroulent les séances ?

Les séances sont toujours organisées par petit groupe, d’une dizaine d’enfants. « Au-delà, c’est difficile de capter leurs attentions. D’autant plus que j’interviens en fin de journée et qu’il faut tenir compte de la fatigue qu’ils ont accumulée en classe. Ils sont notamment moins disponibles d’un point de vue concentration », précise Julie Quesne-Bandzwolek.

C’est pourquoi elle s’adapte toujours en fonction de l’humeur et de la fatigue des plus petits, en proposant des séances les plus ludiques possible, pour qu’ils puissent se concentrer, se détendre et se relaxer facilement.

Qu’apporte la sophrologie aux enfants ?

Un vrai travail est effectué autour des émotions et des sensations de l’enfant, via ses cinq sens. La sophrologie favorise le « lâcher-prise » et développe la confiance en soi. Les exercices de respiration, très appréciés par les plus petits, sont privilégiés. « J’observe une véritable progression de leur part. Ils sont beaucoup plus attentifs », souligne Julie Quesne Bandzwolek.

« Les parents et les animateurs sont tout aussi ravis des bienfaits de ces séances. Ils ont observé d’importants progrès en termes de concentration », ajoute Anne Hervé, coordinatrice des activités périscolaires pour la maternelle Paul-Fort.

MES SPECIALISATIONS